Zéro déchet et Low-Tech

Zéro déchet et Eco-gestes

Les dates pour 2021:

- Samedi 13 mars, 14h-16h: Fabriquer son savon

- Samedi 10 avril, 14h-16h: Autours de la "couture": Tawashi (éponges japonaises en tissus) / Sachets de thé et filtres à café.

 

Tarifs: 10€ l'atelier + adhésion (si vous n'êtes pas déjà adhérent)

Low-Tech (ou basse technologie en français dans le texte)

 Les dates pour 2021:

Dimanche 7 février et dimanche 14 mars, 10h30-13h: Construction d'une mini serre, semi- enterrée pour les semis (2j)

Dimanche 11 avril  et dimanche 30 mai, 10H30-13H - Fabriquer un four solaire (2j)

 

  Tarifs: 10€ l'atelier + adhésion (si vous n'êtes pas déjà adhérent)


Pourquoi ces thématique?

Apprendre à faire soi même, sans produit nocif pour soi et la planète, pour freiner la consommation excessive et la production de masse, pour faire diminuer son empreinte carbone et augmenter ses compétences, et pour faire du bien à son porte monnaie...

Parce que c'est plus difficile de se motiver seul dans son coin, et parce que le partage d'expériences est plus efficace et plus sympa. 

 


Nos intervenants

 Raphaël Mercey

Et si nous reprenions la main sur la conception de nos objets du quotidien ? Et si nous étions en capacité de construire et réparer nous même la plupart de nos objets loin de l'obsolescence programmée ?

 

Raphael accompagne une quinzaine de collectifs citoyens engagés avec Energie-Partagée (lien : https://energie-partagee.org ) en produisant des énergies renouvelables citoyennes et en mettant en oeuvre des actions de sobriété énergétiques. Inspiré par le concept des objets libres (association entropie https://www.asso-entropie.fr/ ), le projet consiste à former un petit groupe de personnes se réappropriant la fabrication d'objets facilitant notre sortie des énergies fossiles : fours solaires, serres, châssis, ruches, remorques à vélo, poêle rocket, panneaux solaires thermiques, marmites norvégiennes...

 


Estelle Tronson

 

 Estelle Tronson a choisi d’être professeur des écoles après une maîtrise de biologie car il lui semblait plus constructif d’éduquer que disséquer. Elle se passionne pour les plantes sauvages dont elle apprend les vertus et les transforme à l’occasion en baumes, tisanes ou savons.

 

Elle chemine progressivement vers le zéro-déchets en particulier le zéro-plastique, par un déconditionnement des slogans publicitaires, parfois un retour aux sources de nos aïeux, ou par la chimie, la couture…

 

Elle souhaite partager le fruit de tout cela par le biais des ateliers éco-gestes, qui nous apprennent une certaine autonomie tout en faisant des économies et surtout, nous permettent de préserver la nature…